La clé

Pour se réconcilier avec Dieu

Les références donnent le nom d’un des 66 livres de la Bible reconnus par toutes les confessions chrétiennes, suivi du numéro de chapitre puis des numéros de versets. Ainsi chacun peut vérifier ces extraits dans leur contexte. Voici le constat que la Bible fait à notre sujet, et la clé qu’elle nous donne pour découvrir LA VIE. Beaucoup pensent que Dieu n’existe pas (ce qui est un non-sens, sinon rien n’existerait), ou qu’il est si loin et éloigné de nous qu’il ne se soucie sûrement pas de nous. Mais en réalité, il s’est volontairement coupé de nous. Il y a cependant moyen d’être réconcilié avec Celui dont nous ne pouvons pas nous passer pour VIVRE.

« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; »

(la Bible, lettre de Paul aux Romains 3, 23)

« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

(Romains 6, 23)

_____________

Le prix à payer Paroles et musique : Pierre Lachat (album Tant 2 crises 1994)

Méprisé, calomnié, trahi et abandonné
Insulté, humilié, giflé, ridiculisé :

C’était le prix à payer
Pour que je sois pardonné

Déshabillé, flagellé, innocent mais condamné
Torturé, crucifié, transpercé, ensanglanté :

Qu’elle est chère la rançon
Pour obtenir mon pardon

_____________

« Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur,… »

(Actes des apôtres 3, 19)

Mais attention : repentance n’est pas simple regret, remords ou culpabilité. La repentance, c’est réaliser qu’on a vraiment offensé Dieu par ce que nous sommes, par ce qu’il y a de mauvais en nous et qui l’a obligé à se séparer de nous car il est saint. Tout être humain étant séparé (à cause de sa propre nature pécheresse) de Dieu le Créateur, seul un sang innocent pouvait convenir pour purifier nos vies. Jésus est celui qui, Fils de Dieu venu d’en haut, était suffisamment (et totalement) innocent pour pouvoir remplir ce rôle. Notre vie n’a pu être rachetée qu’au prix du sacrifice de Jésus-Christ, Yéshoua le Messie juif qui devait venir dans ce monde pour sauver l’humanité perdue dans sa rébellion. Ce sacrifice si grand est là pour nous faire prendre conscience de la gravité de notre état, de notre position désespérée, de la gravité de notre péché, ou plus exactement de la déchéance en profondeur de notre nature pécheresse. Seule l’acceptation par la foi du don de Jésus sur la croix nous donne d’accéder au pardon de Dieu car la facture a été payée, la faute a été expiée.

D’une vraie repentance résulte une décision, un appel à l’aide et un changement d’attitude. Ce n’est pas une punition ou une pénitence que Dieu attend de nous, mais qu’on accepte de le laisser nous transformer par son Esprit, qu’on accepte de capituler et de le laisser prendre la tête, la direction de notre vie.

« Est-ce que je prends plaisir à la mort du méchant ? Dit le Seigneur, l’Eternel ; n’est-ce pas plutôt à ce qu’il se détourne de ses voies et qu’il vive ? … Je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Eternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de vos mauvaises voies; et pourquoi mourriez-vous… »

(la Bible, livre du prophète Ezéchiel 18, 23 et 33, 11)

« … Je t’aime d’un amour éternel; c’est pourquoi je t’attire avec bonté. »

(livre du prophète Jérémie 31, 3)

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. »

(la Bible, Apocalypse de Jean 3, 20)

« Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

(évangile selon Luc 19, 10)

« … O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. »

(Luc 18, 13)

« … Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé? »

(Actes 16, 30)

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.

Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. »

(évangile selon Matthieu 11, 28-30)

« Jésus dit: Quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?

Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde. »

(Jean 11, 26-27)

« … Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. »

(Actes 16, 31)

« Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. »

(Actes 10, 43)

« … que Christ habite dans vos coeurs par la foi… »

(lettre de Paul aux Ephésiens 3, 17)

« … je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; »

(Jean 6, 37)

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut,

selon ce que dit l’Ecriture: Quiconque croit en lui ne sera point confus.

Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent.

Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »

(Romains 10, 9-13)

« Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, »

(Romains 5, 1)

« Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. »

(Romains 8, 1)

« … le témoignage de Dieu consiste en ce qu’il a rendu témoignage à son Fils.

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.

Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.

Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. »

(1e lettre de Jean 5, 9-13)

« Ne crains rien, car je suis avec toi; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu… »

(livre du prophète Esaïe 41, 10)

_____________

honnêtement

_____________

Et après avoir pris la bonne décision et la bonne direction,

il s’agit de GARDER LE CAP afin de ne rien perdre et de parvenir au but.

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !

L’enjeu – Fausses pistes – Case départ – La bonne piste – La clé –> Garder le capEcueils – Terre en vue